L’histoire des Bassal

Publié

Entre 1922 et 2017

Thème: Généalogie


Au début des années 1920, Faragallah Bassal, un membre de la communauté levantine – ainsi appelle-t-on les chrétiens d’Orient – épouse une jeune turque, Elvirah Toutounji, puis émigre avec ses frères en Égypte, alors terre d’avenir et d’opportunités. Les débuts sont durs, et le petit groupe en manque d’argent télégraphie au reste de la famille demeurée à Alep : “Envoyez 20”. 20 livres, une somme. Les ainés ne comprennent pas, et envoient 20 barils de fromage blanc…

Les frères se lancent alors dans le commerce… du fromage blanc, et finissent par prospérer. Une usine de fabrication de cigarettes, opérant pour le bénéfice des soldats angalis stationnés en Égypte pendant le conflit mondial de 1939-1945, rend Faragallah millionnaire, fortune qu’il perd tout aussi rapidement en prêts à ses frères, jamais remboursés. Faragallah et Elvirah ont trois enfants : Vanda, l’ainée, encore vivante en mars 2017; Edgard, mort en 1967; et Antoine, le plus jeune, mort en 2014. Vanda épouse Pierre Raad, un propriétaire de cinéma du Caire, mort à 39 ans d’une crise cardiaque. Ils ont un fils, Jo. Edgard épouse Marie Missalli en 1954, et Antoine épouse sa cousine – c’est courant chez les Levantins – Effat Bassal. Edgard et Marie ont deux enfants, Rawi, né en 1955 – l’auteur de ces lignes – devenu Dominique après l’émigration au Canada, et Salwa, née en 1957, rebaptisée Lucienne. Antoine et Effat ont deux garçons, Adham et Karim, et émigrent à leur tour sur Montréal en 1968.

Marie Missalli et Edgard Bassal
1954, Le Caire, Égypte. Marie Missalli et Edgard Bassal

 

Édouard Missalli et Hélène Messadié, avec leur petit-fils Rawi Bassal
1956, Hélopolis, Le Caire, Égypte. Les parents de Marie Missalli, Édouard Missalli et Hélène Messadié, avec leur petit-fils Rawi Bassal.

 

Rawi Bassal
1960, Héliopolis. Rawi Bassal témoigne de la fascination qu’exerce l’armée égyptienne, alors en plein essor…

 

Edgard Bassal démarre une petite usine d’imprimerie / cartonnage. Les affaires vont bien, mais. en juillet 1963, il décide que Gamal Abdel Nasser, au pouvoir depuis 1952, est un dangereux “communiste”, et émigre au Canada. Marie décroche instantanément un poste d’enseignante au Collège de Mères du Sacré-Coeur, dont elle fut l’élève à Héliopolis, mais pour Edgard ce n’est pas facile, et le train de vie de la famille dégringole. En 1967, il meurt, à 39 ans, d’une maladie exclusivement égyptienne, la  bilharziose, que les médecins locaux ne connaissaient pas. Resté en Égypte, il aurait survécu 20 ans de plus…

Famille Bassal à Montréal
1967, Montréal, Canada. Dominique, Marie et Lucienne, peu après la mort d’Edgard.

 

Marie ne se remettra pas vraiment de la mort d’Edgard. Élevée en princesse, elle ne réussit pas à faire face à l’éducation de Dominique et de Lucienne. Elle continue à travailler et à pourvoir aux besoins financiers, mais elle n’est plus vraiment là. Les enfants font souvent eux-même le marché, cuisinent, font la vaisselle et le ménage. À leur adolescence, en plein “flower power”, la guerre éclate entre eux et leur mère, et Marie multiplie les démonstrations pénibles de haine et de jalousie envers ses enfants.

1971, Montréal. À gauche, Lucienne, au centre, Marie, et à droite, Dominique.

 

Lucienne est travailleuse sociale, Dominique est compositeur et ingénieur de son, et Marie est à la retraite.

Dominique épouse Chantal Bénit en 1994. Ils ont un garçon, Étienne, né l’année suivante. Chantal est la dernière née en Algérie, en 1960, d’une famille de pied-noirs – des européens installés en Algérie depuis la fin du XIXe siècle, généralement italiens ou espagnols -. En 1962, après la signature des accords d’Évian, les pied-noirs quittent l’Algérie en panique. Les Bénit, après un bref séjour en France, à Luxeuil, où ils se sentent froidement accueillis, ils s’installent à Montréal à la fin de 1962.

Chantal Bénit
1962, Chantal Bénit fête ses 2 ans sur le paquebot au départ d’Algérie.

 

Chantal, après des études en littérature, devient conceptrice pédagogique, puis directrice de production  au cé[email protected], à Montréal.

Dominique Bassal et Chantal Bénit
1995, Montréal, Dominique Bassal et Chantal Bénit

 

Étienne Bassal
2013, Montréal, Étienne Bassal le jour de ses 18 ans

 

Laisser un commentaire